Des recettes d’ici… qui prennent le large!

24 février 2021

Envie de savoir quand la prochaine édition du webmagazine va sortir? Inscris-toi!

.

Comme on le sait, cette année, ce n’est pas évident de voyager de manière normale. Il y a un endroit où c’est facile toutefois d’ajouter un peu d’exotisme toute l’année et c’est la cuisine! Question de rester dans des saveurs connues d’ici, mais en ajoutant une touche d’ailleurs, j’ai décidé de modifier deux recettes traditionnelles pour faire changement!

 

Pancakes au thé vert, noix de coco et chocolat blanc

Dans un grand bol, fouetter 1 tasse de lait, 1 œuf, 1 c. à thé d’essence de noix de coco et 2 c. à soupe de sucre. Ajouter, sur le dessus du mélange humide, 1 tasse de farine, 1 c. à thé de poudre à pâte, ½ c. à thé de bicarbonate de soude et 1 c. à soupe de poudre de thé vert matcha des Zerbes Folles ou d’une autre compagnie québécoise. Mélanger les ingrédients secs légèrement entre eux et incorporer aux ingrédients humides avec le fouet jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de farine apparente. Dans une crêpière ou une poêle à fond plat préchauffée, vaporiser ou badigeonner la surface de cuisson d’huile de coco et étendre environ un quart de la préparation. Parsemer de mini-brisures de chocolat blanc et faire cuire à feu moyen jusqu’à ce que le premier côté soit doré et que des bulles apparaissent à la surface. Retourner et continuer la cuisson environ 1 minute ou jusqu’à ce que ce soit doré. Répéter avec le reste de la préparation à pancake. Donne 4 pancakes de grosseur moyenne. La recette peut facilement être doublée pour plus de pancakes.

pancakes thé vert et noix de coco

Pâté chinois à l’indienne

Préchauffer le four à 350°F (180°C). Pour le pâté chinois, commencer par préparer une recette de dhal au choix (ici, j’ai utilisé le dhal de Ricardo, qui est bien simple et ressemble à pas mal toutes les recettes). Pendant que le dhal cuit, faire cuire 4 pommes de terre moyennes, pelées et coupées en dés de 1 cm de côté dans de l’eau bouillante salée (utiliser une variété québécoise reconnue pour faire de bonnes purées comme la Russet). Lorsque les pommes de terre sont cuites (elles s’écrasent facilement avec une fourchette sans forcer), les piler grossièrement avec un pile-patate et y intégrer un mélange de ¼ tasse de lait chaud, ¼ tasse de beurre fondu et 2 c. à thé de poudre de cari doux des soeurs en vrac ou autre entreprise québécoise. Bien mélanger pour intégrer le liquide parfumé aux pommes de terre, puis mettre de côté. Lorsque le dhal est prêt, l’étendre dans un plat à cuisson en verre, puis répartir une conserve de maïs en grains de 341 ml sur le dessus de celui-ci. Compléter en étalant la purée de pommes de terre au cari uniformément sur le maïs. Saupoudrer légèrement de poudre de cari doux et enfourner pour 20 à 30 minutes ou jusqu’à ce que le dhal soit bouillonnant et le dessus légèrement croustillant. Laisser refroidir 5 minutes et servir.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 Cliquez pour voir les derniers magazines au complet ⇓

 Des entreprises qui soutiennent financièrement le magazine. Allez les découvrir! 

Les parentales - coffret québécois
Les p'tits bonheurs d'Isa

Vous aimeriez vous aussi apparaître dans le MAG? Écrivez-moi!

Ou voici d’autres articles que vous pourriez aimer…

Du chocolat chaud québécois à l’essai!

Du chocolat chaud québécois à l’essai!

Étant une chocoholic assumée, je passe mon hiver à boire du chocolat chaud. J’ai donc eu l’idée d’essayer le plus possible de chocolat chaud québécois et de vous donner mon avis sur la chose. Comme les goûts sont dans la nature, cet article est très subjectif et ne...

Des recettes anti-gaspillage

Des recettes anti-gaspillage

Selon un rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement publié en 2021, au Canada, les ménages gaspillent près de 3 millions de tonnes de nourriture chaque année, soit près de 79 kg (175 lb) par personne. C’est plus que les restaurants et les détaillants...

4 restaurants écoresponsables à découvrir

4 restaurants écoresponsables à découvrir

Être écolo n’a pas besoin d’être douloureux et rempli de privation. Au contraire! Faisons en sorte que ce soit une partie de plaisir d’être soucieux de l’environnement. Et je dois dire que ces restaurateurs nous prouvent que le plaisir peut être au centre de notre...